Après une année plus que compliquée, peut-être que l’une des questions que l’on devrait sérieusement se poser, ce serait “Comment vivre plus simplement ?”
Chassez le naturel, il revient au galop. Pendant le premier confinement, on s’était promis juré craché (mais avec trois mètres de distance) que le COVID était le signal que tout allait trop vite et qu’il était urgent de ra-len-tir. Et puis les rendez-vous se sont enchaînés, le travail a repris son cours et nous voilà à faire une course contre la montre sans disposer de temps. Alors on vous propose de faire simple pour la lecture de cet article : asseyez-vous tranquillement, relâchez vos épaules et prenez ce petit instant rien que pour vous.

Adoptez une philosophie de vie minimaliste

Stop à la course au “toujours plus”. Une plus grande voiture, une plus grande maison, un plus grand jardin = plus de responsabilités. Vous manquez d’espace chez vous et vous voulez déménager ? Et si vous songiez d’abord à désencombrer votre maison et à réaménager votre espace en vous offrant pourquoi pas les services d’une décoratrice ou d’un Home organiser ? Ce sera toujours moins cher qu’acheter une nouvelle maison et cela peut vous faire gagner beaucoup de temps, d’énergie et d’argent ! Bref, appliquez la philosophie de vie “Less is more” ! Si depuis le variant anglais, vous êtes encore plus fâché avec la langue de Shakespeare, le “Consommez moins, consommez mieux”, ça marche aussi.


Faites participer vos enfants aux tâches ménagères


En voilà une idée qu’elle est bonne ! Au plus vous les habituez jeunes, au plus ce sera naturel. Les plus petits peuvent commencer par débarrasser la table, ranger leur chambre et les plus grands peuvent faire des tâches nécessitant un peu plus de dextérité comme faire les poussières et passer la serpillère. Sans compter, qu’avec des produits sains et ergonomiques, ce sera un jeu d’enfant 🙂


Choisissez des choses faciles à entretenir


Que ce soit pour des accessoires de ménages ou des objets du quotidien : robots de cuisine compliqués à laver, vêtements qui se froissent trop facilement, assiettes qui ne passent pas au lave-vaisselle… Tout ça, on oublie !


Réfléchissez avant de dire “oui”


Faites un point sur votre agenda. Avez-vous choisi les activités que vous avez réalisées ?Avez-vous eu du plaisir ? Auriez-vous pu dire non ? A l’avenir, posez-vous ce genre de questions avant de vous engager et utilisez le mot magique de trois lettres si besoin : N.O.N.

Lorsque vous voyez arriver une journée ou une semaine qui s’annonce chargée comme une femme enceinte de huit mois, inutile de jouer les superhéros en voulant tout caser dans la même journée. Reportez ce qui peut l’être, décalez des rendez-vous médicaux non urgents, faites-vous livrer à manger (mais pas trop souvent, hein), mettez vos enfants à la garderie ou à la cantine, payez-vous une babysitter (le consommer moins mais consommer mieux c’est notamment s’autoriser à s’offrir de la sérénité au lieu d’aller s’acheter des fringues quand ça va pas par exemple…) Bref, l’idée, c’est d’alléger au maximum et d’étaler dans le temps vos engagements.

Cet article vous a t’il inspiré ? Que faites-vous de votre côté pour vous simplifier la vie ?

4 commentaires

Un article à se garder dans un coin et à ressortir lorsqu'il y a besoin. Pour ma part je planifié quelques tâches dans la limite du raisonnable avec des moments de plaisir et de pause en familles. Un très bon équilibre.

Ballesta Sabrina

Chouette l'article . Une to do list oui mais réalisable sinon attention à la flemme qui pointera le bout de son nez . La participation des enfants c'est top ! Il ne faut pas oublier que nous sommes en effet miroir avec nos enfants. Avant d'acheter sous l'effet de l'impulsion se poser quelques questions... - Est-ce que j'en ai vraiment besoin ? - Ou est-ce que je le place ? - Est-ce que je ne l'ai pas en double ? -.... Un pas après l'autre et chacun son rythme.

Muriel Guyot-BOINEL

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *