Pshhhiiiit pshiiiiiiiiiiiiiit pshit pshit !

Reconnaissez-vous ce doux bruit de l’obsession de la désinfection ?

Tout comme l’angoisse qui nous pousse à exploser une araignée avec notre basket, le mot « bactérie » réveille en nous la peur d’une mort certaine, et donc, l’envie viscérale de les pulvériser pour survivre en milieu hostile.

C’est sur cette peur que se basent les messages publicitaires des industriels de la chimie depuis des décennies et qui ont ancré en nous de solides croyances : « Une maison saine est une maison désinfectée ».

Or on oublie de nous préciser quelques légers détails, notamment l’inutilité ou la dangerosité d’un produit détergent, et sur le fait que les bactéries sont des organismes vivants qui méritent elles aussi, un peu de respect.

« Mais s’il n’y a pas de produit ça ne peut pas être propre ! » : FAUX ! 

Dans la plupart des cas l’utilisation des produits est inutile. La phase la plus importante du nettoyage est le ramassage mécanique des résidus (retirer les salissures, faire les poussières, passer le balai ou l’aspi). Car 1g de poussière = 1 million de bactéries. C’est flippant hein ?

« Justement ! C’est pour ça qu’il faut tout désinfecter pour tuer les bactéries ! » : FAUX !

Les bactéries sont des cellules invisibles à l’œil nu et un peu moches quand on les regarde au microscope, pourtant ce sont nos amies. ❤️ Et oui, l’Homme est un amas de bactéries ! Elles sont dans la majorité des cas inoffensives ou bénéfiques pour notre organisme, elles sont nécessaires à toute forme de vie, et font partie intégrante du microcosme dans lequel nous vivons. Elles sont partout en nous, sur nous, et autour de nous et c’est comme ça. 

La désinfection est une action éphémère, quelle que soit la méthode de nettoyage utilisée. Les bactéries reviendront à leur nombre initial dans tous les cas, au plus tard dans les 2h qui suivent. Inutile donc de s’acharner car c’est LA VIE, la Nature reprend toujours ses droits, non mais.

« N’empêche qu’on peut quand même tomber malade » : VRAI.

Il existe toutefois des espèces pathogènes à l’origine de nombreuses maladies infectieuses. Elles pénètrent dans l’organisme par l’intermédiaire des plaies, de la nourriture, des relations sexuelles non protégées et de l’air qu’on respire. Mais la plupart du temps, notre système immunitaire est capable de combattre ces corps étrangers, et heureusement !

Imaginez, ne plus manger, ne plus respirer, ne plus… c’est un peu triste quand même.

« Ah je savais bien qu’il fallait se méfier des bactéries ! » : Oui, MAIS.

On peut vivre toute sa vie dans une bulle aseptisée ou accepter de tomber malade, ce qui dans la plupart des cas, renforce notre système immunitaire. Les enfants sont un parfait exemple avec leurs petites mains qui traînent partout et leurs nez qui coulent.

Le meilleur moyen pour éviter de tomber malade est de prendre soin de son système immunitaire et de le renforcer avec une bonne hygiène de vie (bien manger, bien dormir, être bien dans sa peau, faire une activité sportive régulière etc), vivre dans un environnement sain (non-sujet à la pollution, aux pesticides, aux hormones, aux ondes, aux radiations, aux perturbateurs endocriniens…), et respecter des mesures d’hygiène élémentaires (se laver les mains après le passage aux toilettes, boire de l’eau potable, désinfecter une plaie…). 

En résumé : Un esprit sain, dans un corps sain, dans un environnement sain, c’est la base. Cherchez pas, y’a pas de pilule magique pour gagner des points de sanité, ça demande de la discipline. Allez, courage.

« Euh, comment je fais alors pour vivre en symbiose avec les bactéries tout en ayant une maison saine ? » : MINUTE PAPILLON !

On peut faire des offrandes aux bactéries tous les jours en espérant qu’elles nous épargnent et nous délivrent du Mal, ou simplement se concentrer sur le nettoyage des zones à risques : celles en contact avec nos mains, nos denrées alimentaires et nos sécrétions corporelles.

À commencer par le suppôt de Satan : nos mains, et le truc qui reste souvent accroché au bout connu sous le nom de « smartphone ». Honnêtement, lécher la cuvette des toilettes c’est bien plus safe que de prendre des selfies. 

Remettons alors l’accent sur la réduction bactérienne des poignées de portes, interrupteurs, rampes d’escalier, cuvettes de toilettes, portables et surfaces alimentaires. 

« Avec de la javel ? C’est bien la javel non ? » : SORTEZ.

C’est LE MAL. De manière générale, les produits ménagers que l’on trouve en grande surface sont souvent loin d’être bons pour la santé et l’environnement. Les substances toxiques et nocives qu’ils contiennent peuvent provoquer des réactions allergiques, des maladies respiratoires, pire, des cancers.  Ils polluent les eaux usées, se retrouvent ensuite dispersées dans la Nature. Les composés organiques volatils (COV) stagnent dans la maison et donc dans l’air que nous respirons. L’impact est très néfaste pour n’importe quel organisme vivant : on tue des bactéries mais à quel prix ?

Il suffit de lire les étiquettes (composants et avertissements) de ces produits pour faire une crise d’angoisse et finir en PLS (Position Latérale de Sécurité).

« C’est bien d’avoir des conseils tout ça, mais c’est quoi l’alternative ? » : BONNE QUESTION !

Bon, vous commencez peut-être à nous connaître, notre dada c’est le nettoyage à l’eau. Privilégiez donc l’usage des microfibres de qualité, elles sont très efficaces, lavables et durables. Elles ramassent tout sur leur passage avec juste un peu d’eau. Plus besoin de désinfectant, car certaines d’entre elles ont une capacité de réduction bactérienne très importante, jusqu’à 99,999% de bactéries en moins !

Limitez vos produits ménagers, et choisissez des marques écologiques, éco-certifiées et responsables aux compositions d’origine naturelle, c’est tout aussi efficace et beaucoup plus sécuritaire. Lisez bien les étiquettes : tous les détergents ne sont pas bactéricides et virucides. 

Donc pour un même résultat, entre choisir la javel et la microfibre, la question elle est vite répondue !

10 commentaires

j'adore !!

MACH

Merci pour ces commentaires qui vont me permettre d'argumenter encore plus en atelier et en reparler en mensuelle.

CHANTAL BAUDET

Super article !! c'est très clair ! Merci Juliette

Cécile Gabory

Merciiii Juliette Message reçu je le transmets à mes clientes et mon entourage

Claudie lenain

Excellent "éclairage de lanterne".....MERCI !

Joëlle Couvreur

Cest vraiment clair et convaincant.merci

Broyer

C’est parfait, très simple et clair! Et tellement vrai...

Maud

Tellement vrai ! Françoise

Cienik

Top article ! Merci

Caroline

EXCELLENT, que de choses apprises en quelques lignes. MERCI!!!!!

Rumi Evelyne

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *