Attention sujet qui fâche.

Simone de Beauvoir, Jeanne d’Arc, Rosa parks, Coco Chanel, Marie Curie, George Sand, Beyonce…

Elles peuvent être guerrières, prix Nobel de la paix. Elles peuvent sauver des vies, donner la vie, transmettre, réparer. Elles peuvent se battre, se rebeller, militer, révolutionner, naviguer dans les airs, les mers et l’espace, faire le tour du monde. Elles peuvent inventer, innover, entreprendre, régner sur un empire, prendre des décisions politiques, atteindre des sommets. Elles peuvent braver les terres olympiques et exprimer leurs talents artistiques.

Elles peuvent changer la face du monde.


Les femmes peuvent être tout ce qu’elles veulent. Et pourtant, la culture et l’éducation les cantonnent aux mêmes rôles depuis (bien trop) longtemps.

Tenir un foyer et élever ses enfants est une mission difficile et courageuse, cela est essentiel au bon équilibre familial. Malheureusement ce rôle réservé essentiellement aux femmes, est peu valorisé socialement.

En effet, les femmes consacrent chaque jour 183 minutes au travail domestique et 95 minutes aux enfants, soit un total de 4h38 par jour, en plus de leur journée de travail. Pour les hommes, le chiffre tombe à 2h26 en moyenne, soit environ deux fois moins et ils choisissent des tâches plus occasionnelles, et plus valorisantes, comme le bricolage ou le jardinage. Et ce sont des études très sérieuses de l’INSEE qui le disent.

Ces charges domestiques et mentales ont de grosses répercussions en dehors de la maison : les femmes ont moins de temps à consacrer à leur vie professionnelle. Comparé aux pères, huit fois plus de mères qui travaillent sont à temps partiel. Les évolutions de travail et les augmentations de salaires sont donc plus difficiles à atteindre et leurs situations se précarisent.

Elles ont également moins de temps à consacrer à leurs loisirs que les hommes, ce qui limite leur développement personnel et celui de leur réseau, essentiel pour trouver des opportunités.

On ne vous parle pas de tous les conflits que cela engendre au sein d’un couple et toutes les répercussions que cela peut avoir sur une famille…

Et maintenant, on fait quoi avec ce constat ?

« On s’engueule, on casse tout, et on divorce !!! »


Le but n’est pas que les hommes et les femmes fassent exactement la même chose, non, le but est que chacun y trouve son compte, avec les mêmes droits et les mêmes chances afin de pouvoir choisir sa vie.

Nous pouvons commencer par reconnaître et respecter les efforts de chacun. Garder en tête que nous sommes une équipe et que nous sommes plus forts ensembles pour veiller à notre bien-être.

Nous devons communiquer, encore et toujours, pour trouver des solutions et ne pas transmettre les mêmes schémas à nos enfants.

Il n’y a pas de travail pour homme, ni pour femme, il y a juste du travail, et chacun devrait se sentir responsable des autres.


Chez H2O at Home, plus de 4500 conseillères ont pris leur indépendance, pour vendre nos Chiffonnettes révolutionnaires certes, mais avant tout pour parler d’écologie, et expliquer les bons gestes pour nous améliorer au quotidien.

Elles s’épanouissent, se lancent des défis, se forment en développement personnel et se passionnent pour nos produits, pour faire de notre monde, un monde meilleur.

Nous avons aussi nos conseillers très impliqués, encore minoritaires dans notre domaine. Nous souhaiterions d’ailleurs que davantage d’hommes rejoignent notre grande famille pour partager nos valeurs, car pour ceux qui l’ont compris : l’hygiène et l’écologie, c’est l’affaire de tous.

Nous pouvons tous changer les choses.

HOMMES, FEMMES, ON VOUS AIME.

REJOIGNEZ-NOUS.

1 commentaire

Mon époux et moi avons trouvé notre harmonie il n'y en a pas un plus que l'autre qui fait le ménage ou s'occupe des enfants, non , on n'aide pas ou on ne donne pas un coup de main, on participe tout simplement à la vie de famille, que ce soit les enfants ou papa maman, tout le monde met la main à la pâte... et jamais de dispute.... du moins pas pour çà MDR

Valérie Streel

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *