Nous sommes UN.

Pocahontas l’avait compris bien avant nous. Elle écoutait les conseils de Grand-mère Feuillage : « Tous les esprits du monde veillent sur toi et vivent dans la terre, l’eau, le ciel et si tu les écoutes, ils te guideront. »

« Merci Grand-Mère ! »

Cela fait des millénaires que les humains vivent au milieu de la nature et savent y évoluer. Elle est tellement ancrée en l’Homme, qu’il suffit d’une petite balade en forêt pour nous ramener à nos origines et nous apaiser.

L’Homme fait partie de ce TOUT

où chaque espèce, qu’elle soit végétale, animale ou minérale, se complète pour survivre. Nous dépendons donc de l’accueil de notre Terre Mère : La Nature.

Mais depuis 2oo ans, nous avons construit des villes où nous nous sommes déconnectés de nos sens et de notre instinct de survie. Où nous voyons la Nature comme simple objet de décoration en oubliant qu’elle est notre habitat naturel, et que nous y sommes simplement invités.

C’est pourquoi nous sommes tombés dans les dérives de la surconsommation et de la déforestation, mais nous sommes de plus en plus, à prendre conscience qu’il est nécessaire de revenir à l’essentiel, à la base de la vie : les arbres.

Les arbres sont indispensables à la survie de l’humanité pour plein plein de raisons :

  • La forêt est une maison : elle abrite 80% de la biodiversité terrestre. Pas d’arbre, pas de vie.
  • La forêt est un garde-manger : les arbres nourrissent toute la biodiversité aux alentours.
  • La forêt purifie : les arbres filtrent la pollution dans l’air et dans les sols et limitent l’effet de serre.
  • La forêt nous protège : du bruit, du vent, du soleil, et aussi des maladies !
  • La forêt nous soigne : les phytocides émanent des arbres et traversent nos corps. Ce sont des particules bienfaitrices capables de renforcer nos défenses immunitaires et de nous procurer une sensation de bien-être.

“Mais pourquoi les arbres font-ils tout ça pour nous ? Et gratos en plus ? Pourquoi continuent-ils de nous aider malgré ce qu’on leur inflige ?”


Cela va peut-être vous surprendre, mais les arbres perçoivent leur propre corps et ils ont une CONSCIENCE COLLECTIVE !

« Une con quoi ? »

Les arbres sont des êtres sociaux et solidaires, soucieux du bien-être de leurs semblables, car ils se nourrissent les uns les autres.



Ils forment une communauté et s’entraident en cas de danger grâce à un réseau racinaire de communication : les mycéliums.
Ce sont des champignons qui forment un « Internet végétal », et relient les informations entre les végétaux. Ainsi en cas d’attaque animale, l’arbre peut prévenir tous ses congénères avec des signaux électriques et des odeurs, pour qu’ils produisent un « poison » dans leur sève afin de contrer le danger.

Plus surprenant encore, ils ont des liens familiaux, des sens, et une mémoire ancestrale.


Ils sont capables d’analyser leur environnement et de prendre des décisions pour s’adapter en toutes circonstances. C’est pourquoi ils étaient là bien avant nous, et qu’ils seront la bien après nous.

Nous ne voyons pas à l’oeil nu les relations entre les arbres et les Hommes car ils sont très lents. Mais si nous prenons le temps de les observer et de les sentir, il y a de quoi changer notre regard sur la forêt.

Nos ancêtres avaient déjà ces connaissances sur notre écosystème, qu’ils ont illustré avec un symbole millénaire et universel :

L’arbre de vie.

À nous de ne pas l’oublier, et de perpétuer la transmission. C’est justement pour ça que chez H2o at Home, on œuvre pour la protection et la valorisation des forêts et des Hommes en soutenant l’association Coeur de Forêt. Eh ouais.

Grand-mère Feuillage disait : « De simples ronds dans l’eau et voyez comme ils se propagent. Mais il faut savoir faire le premier pas. »

1 commentaire

Intéressant!

Lepron

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *